Anémie ferriprive

Qu’est-ce que c’est ?_________________________________________________

L’anémie se caractérise par une diminution du nombre de globules rouges dans le sang ou de leur teneur en hémoglobine. Les principaux symptômes, lorsqu’il y en a, sont la fatigue, un teint pâle et un essoufflement plus prononcé à l’effort.

L’anémie ferriprive survient en raison d’une carence en fer. Le fer se lie au pigment « hème » de l’hémoglobine qui apporte l’oxygène aux cellules du corps. L’oxygène est un élément essentiel aux cellules pour qu’elles puissent produire de l’énergie et accomplir leurs fonctions.

Étant donné que les symptômes de l’anémie ferriprive pourraient être attribuables à un autre problème de santé, l’analyse en laboratoire d’un échantillon de sang doit être faite pour pouvoir poser un diagnostic. Un hémogramme (formule sanguine complète) est habituellement prescrit par le médecin.

Causes et symptômes de l’anémie__________________________________

Symptômes

La plupart des personnes ayant une anémie ferriprive légère ne le remarquent pas. Les symptômes dépendent en grande partie de la vitesse à laquelle l’anémie s’est installée. Lorsque l’anémie apparaît progressivement, les symptômes sont moins évidents.

Une fatigue anormale

Le teint pâle    (C’est avant tout la pâleur de la peau, et des muqueuses)

Un pouls rapide

Un essoufflement plus prononcé à l’effort

Les mains et les pieds froids

Des maux de tête

Des étourdissements

Une diminution des performances

Cheveux et ongles fragiles et cassants.

Votre médecin devra s’assurer que la cause sous-jacente de votre anémie est traitée, pour qu’elle ne devienne pas récurrente.

 

Comment prendre les suppléments_______________________________

Le dosage quotidien recommandé aux adultes qui ont une carence est de 150 mg à 200 mg de fer par jour.

Le fer est mieux absorbé lorsque l’estomac est vide : une heure avant un repas ou deux heures après. En effet, certains aliments peuvent réduire l’absorption du fer. Ce même intervalle devrait être respecté pour le café et le thé (surtout le thé noir – le thé vert contient moins de tannins).

Pour maximiser l’absorption du fer, prendre le supplément avec du jus d’orange ou un supplément de vitamine C de 250 mg.

Les suppléments de fer interagissent avec de nombreux médicaments ainsi qu’avec les suppléments de calcium. Un intervalle de temps à respecter pour prévenir l’interaction est suggéré.

Effets indésirables possibles. La supplémentation en fer peut causer de la constipation, des douleurs abdominales ou des nausées. Les personnes qui ont des malaises digestifs peuvent tenter diverses solutions :

– prendre le supplément avec les repas ;

– réduire la dose ;

Causes et Personnes à risques______________________________________

  • Les femmes en âge de procréer, qui ont des menstruations très abondantes, car il y a perte de fer dans le sang menstruel.
  • Les femmes enceintes et celles qui ont des grossesses multiples et rapprochées.
  • Les adolescentes.
  • Les enfants, surtout de 6 mois à 4 ans.
  • Les personnes atteintes d’une maladie qui entraîne une malabsorption du fer : la maladie de Crohn ou la maladie coeliaque, par exemple.
  • Les personnes ayant un problème de santé qui cause des pertes de sang de façon chronique dans les selles (non visibles à l’oeil) : un ulcère gastroduodénal, des polypes bénins au côlon ou un cancer colorectal, par exemple.
  • Les personnes végétariennes, surtout si elles ne consomment aucun produit de source animale (régime végétalien).
  • Les bébés qui ne sont pas allaités.
  • Les personnes qui consomment régulièrement certains médicaments, comme des antiacides de type inhibiteurs de la pompe à protons pour soulager des brûlures d’estomac. L’acidité de l’estomac transforme le fer alimentaire en une forme assimilable par l’intestin. L’aspirine et les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent aussi, à long terme, causer des saignements dans l’estomac.
  • Les personnes souffrant d’insuffisance rénale, surtout celles sous dialyse.

Prise en charge

Le traitement de l’anémie ferriprive doit se faire sous la surveillance d’un médecin, car un excès de fer peut entraîner des problèmes de santé importants (troubles cardiovasculaires, problèmes au foie, diabète). Avant tout, il est important qu’un médecin détermine la cause exacte des pertes de fer. S’il y a un problème de santé sous-jacent, celui-ci sera soigné en priorité.

L’anémie ferriprive, diagnostiquée par des tests sanguins et l’évaluation des symptômes, se traite par la prise de suppléments de fer. Le traitement peut durer plusieurs mois. La supplémentation doit être poursuivie de 2 à 3 mois après la correction de l’anémie, afin de reconstituer les réserves en fer de l’organisme.

La consommation d’aliments riches en fer (les légumes à feuilles vert foncé (tels que les épinards), le pain riche en fer, les haricots en grains, les noix, la viande, les abricots, les pruneaux et les raisins secs.) est un complément utile au traitement. Cependant, elle est rarement suffisante pour corriger le problème, répondre aux besoins quotidiens en fer et reconstruire les réserves.